Besoin d'aide?

Le but de l’EDMR est donc de diminuer la charge émotionnelle associée à un souvenir traumatique.

Le rôle de l’EDMR est de réactiver la capacité naturelle du cerveau à digérer l’événement (ou série d’événements) figé dans la mémoire en stimulant la recherche d’informations et de mémoires plus adaptatives.

Le mouvement rythmique des deux yeux serait le même que celui qui a lieu spontanément lorsqu’un individu rêve (durant la phase dite Rapid Eye Movement).

Cette stimulation permettrait de restructurer l’information traumatique dans le cortex et non plus dans le cerveau limbique, lié aux émotions.

En effet, le souvenir n’a pas pu être traité par le cortex et qu’il a sur-investi le cerveau émotionnel que les symptômes apparaissent et persistent. Le recodage induit par les mouvements oculaires permet de diminuer la charge émotionnelle associée au souvenir traumatisant.

Ainsi, une fois le souvenir retraité (ou résolu), la détresse ne serait plus activée par les éléments du présent.

L’EDMR étend son champ d’intervention à toutes situations affectant le sentiment de valeur personnelle, de phobie ou de contrôle.

Il s’applique ainsi à différents troubles, dont l’état de stress post-traumatique, les troubles anxieux.

Amélioration des potentiels

Confiance en soi, estime de soi, préparation à un événement ou examen…

Traitement des psychopathologies

Anxiété, dépression, insomnie, TOC, névrose, choc post traumatique…

Traitement des pathologies psychosomatiques

Obésité, problèmes de peau, asthme, impuissance…

  • L’état hypnotique, peut permettre de trouver le seuil adéquat de
  • stimulation/excitation du bon stress, afin que celui-ci redevienne utile.

L’hypnothérapie est une thérapie brève orientée solution. C’est pour cela que nous n’avons pas besoin de s’attarder sur le traumatisme ou problème que vous connaissez généralement parfaitement.

L’utilisation de l’hypnose permet de vous libérer  de vos croyances limitantes, afin d’obtenir un changement.

L’efficacité de l’hypnose repose la dissociation de l’inconscient et de la conscience

Elle permet de libérer l’inconscient de ses croyances limitantes.

L’hypnose est un état naturel, chaque jours notre inconscient nous plonge dans une micro-hypnose sous toutes ses formes. Lorsque vous marchez un long moment et que votre esprit vagabonde ailleurs, votre corps continu d’avancer sans même que vous n’ayez besoin de conscientiser vos mouvements.

Souvenez vous la dernière fois que vous étiez au cinéma, ce film qui vous attire au point que vous oubliez vous vous trouvez.

De même lorsque vous  parcourez un livre ou une discussion et que vous oubliez le monde extérieur.

Nous pouvons dire simplement que l’hypnose est un état modifié de conscience .

L’hypnose permet de lâcher prise, se libérer d’un comportement, d’une émotion, d’une phobie, d’un traumatisme.

L’hypnose permet d’avoir accès aux ressources, Milton Erickson grand psychiatre hors du commun à joué important dans le renouvellement de l’hypnose clinique.

Son approche contemporaine en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu’il rencontre.

Indications

  • Tabagisme, dépendances
  • Epuisement professionnel
  • Deuil
  • Estime de soi, et la confiance en soi
  • Phobies : l’hypnose, proche de la relaxation, diminue rapidement l’impact des agents stressants.
  • L’anxiété
  • Concentration, performances intellectuelles
  • Dysfonctions sexuelles
  • Obésité et troubles alimentaires
  • Phobies dentaires
  • Prise en charge de la douleur

En cas de douleur il est impératif que le patient soit examiné sur le plan médical et subisse des explorations diagnostiques appropriées avant toute intervention psychologique.

Durant l’état hypnotique, la production d’endorphines est à son pic, véritables antalgiques naturels.

Addictologie

L’addiction désigne une dépendance plus ou moins aliénante et destructrice à des produits (alcool, tabac, médicaments, stupéfiants, etc) ou à des comportements (jeux de hasard, jeux d’argent, comme un attachement nocif à une substance ou une activité. Elle entraine une privation de liberté.

Concerne toutes personnes présentant des troubles de dépendance vis-à-vis d’une substance, licite ou non.

         le tabac (nicotine)

  • l’alcool
  • le cannabis
  • les opiacées (héroïne, morphine)
  • la cocaïne
  • les jeux d’argent
  • les jeux de hasard
  • le sexe
  • achats compulsives
  • Selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale),
    • – le tabac est le produit ayant le plus fort pouvoir addictif, avec 32 % de ses consommateurs étant dépendants
    • -l’héroïne ( 23 %)
    • – la cocaïne (17 %)-
    • – et l’alcool (15 %).

On parle de dépendance lorsqu’on souffre du syndrome de sevrage à l’arrêt brusque de la consommation. Alors que l’addiction est la consommation excessive d’une substance, en dépit des conséquences néfastes. Les opiacés entraînent à la fois dépendance et addiction, alors que la cocaïne ne provoque que l’addiction.

Les prises en charge repose sur une relation de confiance mais aussi sur une écoute bienveillante.  Afin de progresser dans la lutte contre ces troubles. Les entretiens peuvent s’appuyer sur différents modèle psychothérapeutiques : psychothérapies de soutien, entretiens motivationnels, thérapies cognitives et comportementales, thérapie psychanalytique…

La prise en charge consiste à prévenir, évaluer mais aussi traiter et assurer le suivi des addictions avec :une écoute ; une évaluation et un accompagnement, psychologique, socio-éducatif.

Réponse

Réponse

Réponse

Le recueil d’information est une étape déterminante  dans la suite de démarche thérapeutique. Celui-ci permet alors de mettre en lumière les objectifs attendus.

Une évaluation initiale rigoureuse prend en moyenne une à  deux rencontres.  

Cette découverte s’effectue à l’aide de questions et de dialogues bienveillant donnant la forme d’un échange structurée portant sur les symptômes , et les répercussions dans la vie au quotidien.

Des exercices d’auto-observation permettant d’échantillonner certaines pensées ou comportements peuvent également être proposés.

Réponse

Réponse

Réponse

Réponse

Pour obtenir des éléments de réponse supplémentaire, n'hésitez pas à consulter notre chaîne Youtube: Solution Résilience